Notre passion : vous aider à réaliser votre plein potentiel

L’importance de la musculation pour la course

L’importance de la musculation pour la course

Courir pour être en forme, c’est bien. Être en forme pour commencer ou recommencer à courir, c’est encore mieux. 

 

Voici 6 raisons pourquoi la musculation est importante pour la course :

 

1- Éviter les blessures :

Les blessures les plus courantes chez le/la coureur(se) sont les douleurs au niveau des articulations, comme les chevilles, les genoux, les hanches et même les épaules. On peut même avoir des blessures au niveau du bas du dos. Des tensions musculaires peuvent aussi limiter vos courses et aggraver des blessures déjà existantes.

Ces blessures peuvent être causées par l’impact du pied au niveau du sol, par les torsions, par la posture, par le changement de saisons ainsi que par un manque de niveau d’entrainement.

Les blessures précédemment nommées peuvent prendre des mois à guérir. Avec une bonne préparation musculaire, d’au moins deux fois par semaine, il est possible d’éviter ce genre de circonstances. La musculation aide à travailler la réaction musculaire du corps lorsqu’ il y a un changement. Par exemple, si vous décidez de courir l’hiver et que vous ne réalisez pas qu’il y a de la glace en dessous de la neige, si vos muscles sont forts, votre corps va réagir en fonction de ce qu’il est entrainé à faire.

Une bonne posture lorsque vous courez aide aussi à diminuer les risques de blessures. En travaillant les abdominaux, le bas du dos et le haut du corps, vous permettez à celui-ci de rester dans une posture stable tout au long de votre course.

C’est certain qu’il y a des petites douleurs ou des élancements de temps en temps, nous ne sommes pas invincibles ! Cependant, ces douleurs sont normales, surtout quand l’on court plus qu’une fois par semaine ! Vous devez laisser le temps à votre corps de s’adapter au nouveau stress que vous lui imposez et de bien récupérer.

 

2- Pour améliorer vos performances à la course :

Il y a deux types d’entrainements que l’on peut faire pour se préparer à une course ; un entrainement général ou spécifique.

Lorsque vous faites un entraînement général, ce sont des exercices non spécifiques à la course, donc quelque chose de différent pour que vous puissiez vous améliorer dans vos lacunes. On fait un entraînement général à plus de 3 mois avant la date d’une course ; souvent dans la basse saison. Par exemple, à la place de courir pendant cette période, vous pourriez utiliser d’autres appareils cardio pour vous accorder une petite pause.

Au contraire, un entraînement spécifique est un entrainement de musculation que vous devrez faire lorsque vous allez être en préparation pour la course, donc 3 mois avant celle-ci. Les exercices dans ce genre d’entraînement sont beaucoup plus axés sur le développement des muscles spécifiques à la course. Ceci va permettre d’augmenter la résistance à la fatigue de vos membres inférieurs, c’est-à-dire que vous allez être moins fatigué lorsque vous sortez pour aller courir. Ceci va aussi permettre de courir plus longtemps et d’augmenter la vitesse de la course.

Une autre façon d’améliorer la performance de votre course serait d’améliorer la puissance musculaire. Ceci peut se faire en faisant 1 ou 2 répétitions rapide par série, ou bien de faire de la pliométrie.

La pliométrie est un étirement suivi d’une contraction musculaire rapide, donc un muscle qui se contracte très vite et très fort sur un court moment. Dans ce moment de contraction, le muscle doit réagir de façon rapide, vu qu’il va immédiatement propulser vers le haut après une descente. Ce que l’on recherche, c’est un amortissement lors d’un saut.

La pliométrie améliore aussi la capacité de recrutement des muscles, la coordination entre ces deux muscles et l’économie de votre course (vous éviterez la fatigue lors de votre course).

La pliométrie est une très bonne façon d’améliorer la course, mais il y a un risque de blessure. Vous devez être plus avancé avec votre musculation. Par contre, si vous êtes débutant, vous pouvez faire de la pliométrie pendant la saison basse, juste avant de commencer votre entraînement spécifique de course, pour diminuer le risque de blessure. Pour ceux plus avancés, vous pouvez faire de la pliométrie pendant l’entraînement spécifique de la course.

 

3- Pour avoir un centre du corps tonifié:

Le centre du corps est la première zone à renforcir. Un centre du corps fort et stable augmente la force des membres supérieurs et inférieurs.  Les exercices de gainage sont essentiels et permettent le renforcement musculaire en plus de favoriser la tonicité du dos et des abdominaux. Quand on court, une bonne sangle abdominale est indispensable. Le tronc se compare à un caisson : plus il est ferme, plus la transmission des forces au niveau des jambes sera optimale et meilleure sera la stabilité des appuis au sol. Les exercices spécifiques de planches abdominales, dorsales et latérales sont tout à fait indiqués pour renforcer la sangle.

 

4- Pour améliorer votre coordination et votre habileté à contrôler vos muscles:

Des exercices de stabilisations spécifiques contribuent à diminuer votre risque de blessures.

5- Pour donner du tonus à votre corps:  

La pratique régulière d’exercices de renforcement musculaire sert à mieux récupérer.

6- Pour brûler plus de calories pour ceux et celles qui vise une perte de poids:

Un corps plus musclé brûlera, à une vitesse de course égale, plus d’énergie (calories). Idéal pour la perte de poids.

 

Mélanie Lebel